LES MEDIAS ET L’INFORMATION

 

Ces derniers jours, nous avons pu lire tout et n’importe quoi dans nos journaux régionaux concernant « Le cas Maudet« .

Moi-même, je pensais être abonné à un journal d’information rédigée par des professionnels, qui ont vérifié leurs sources.

Aujourd’hui, j’ai la désagréable impression de lire « Détective » ou tout autres titres de la presse à scandale.

Alors même que des politiques ont défendus la presse écrite contre les scandaleuses et révoltantes manigances de Tamedia, vous vous permettez de tirer à boulets rouges sur ces mêmes politiques.

Quelle magnifique décence !

Certes, il s’agit de votre travail, mais de là à le faire n’importe comment il y a une grosse marche. Cette dernière s’appelle la vérification de la source et le bien fond de cette dernière. Il y a aussi la présomption d’innocence.
Cette dernière, à la faculté que tant que l’intéressé n’a pas été déclaré coupable, il est présumé innocent.

Un ami m’a dit  » il est plus facile de voir quand le premier de la classe à triché, que quand c’est le cancre » et des cancres vous pouvez en trouver, mais il faut faire un travail d’investigation…

Alors Mesdames et Messieurs les journalistes arrêtez de casser du sucre à tout-va sur tout et n’importe quoi et rendez-nous nos journaux, arrêter la feuille de chou.

Redonnez-nous confiance dans l’information, la vraie, celle au SERVICE de la population.

Philippe Pasche